La résilience des disciplines

Johan Heilbron, Yves Gingras « La résilience des disciplines » Actes de la recherche en sciences sociales Vol. 5, n° 210 (2015) pp.4-9.
Promouvoir « l’interdisciplinarité » est partout l’un des grands slogans de la politique universitaire. Ce numéro thématique de la revue Actes de la recherche en sciences sociales remet en cause ce discours convenu. Il pose d’abord la question du fondement des disciplines telles qu’elles existent aujourd’hui. Au lieu de supposer qu’elle correspond à des exigences plus ou moins techniques, la différenciation disciplinaire repose, en réalité, sur un processus de sélection sociale.
Ce numéro s’interroge ensuite non pas sur l’idée ou l’idéal de l’interdisciplinarité, mais sur les pratiques interdisciplinaires, à la fois dans les sciences de la nature et dans les sciences humaines et sociales. Dans cette double perspective, il analyse les transformations récentes de l’espace académique, le poids des  » disciplines  » dans l’offre universitaire aussi bien que dans la recherche, la signification des frontières entre disciplines, de même que les contraintes qui s’exercent sur les recherches dites « interdisciplinaires ».

Mis à jour le 3 octobre 2016 à 14 h 35 min.