Histoire des sciences

Histoire des sciences

Yves Gingras, Histoire des sciences, PUF (2018) 128 p. coll. «Que sais-je?»

Résumé

Pour les savants tout au long du Moyen Âge, c’est la tradition scientifique grecque, incarnée par Aristote, Euclide, Archimède, Ptolémée ou encore Galien, qui faisait référence, ce qu’on appelle depuis les « sciences anciennes ».
Mais à partir des années 1600, moment où sont inventés de nouveaux instruments permettant de voir des objets jusque-là invisibles à l’œil nu (télescope, microscope…), les scientifiques vont s’employer à mesurer et à faire des expériences de façon beaucoup plus systématique. La révolution scientifique « moderne » est en marche !
Et depuis 1800, les disciplines et les spécialités n’ont cessé de se multiplier, fondées de plus en plus sur des instruments coûteux et une forte division du travail. Les universités deviennent alors les lieux privilégiés de la recherche et de la formation de chercheurs.
C’est cette fabuleuse histoire que retrace Yves Gingras, une histoire faite d’évolutions et de révolutions, mais aussi de tâtonnements, de hasards et d’intuition…

Mis à jour le 10 avril 2018 à 14 h 07 min.