Le processus d’internationalisation des cégeps : une analyse historique et géopolitique

Bégin-Caouette, O. (2018). Le processus d'internationalisation des cégeps : une analyse historique et géopolitique. Canadian Journal of Higher Education / Revue canadienne d'enseignement supérieur, 48(1), 99-117.

Le processus d’internationalisation des établissements d’enseignement technique suit une évolution qui lui est propre et qui est fortement influencée par le contexte géopolitique local (Gallagher & Dennison, 1995). Cette étude analyse l’évolution des activités internationales et des stratégies organisationnelles des collèges d’enseignement général et professionnel (cégeps) entre 2000 et 2014, afin d’identifier la phase qui caractérise le mieux le processus d’internationalisation (Raby & Valeau, 2007), de même que l’influence du contexte géopolitique sur ce processus. Les données tirées des quatre enquêtes réalisées par Cégep international (2000, 2005, 2010) et la Fédération des cégeps (2014) montrent une croissance soutenue des activités internationales, mais un recul entre 2010 et 2014 des stratégies organisationnelles, ce qui suggère l’entrée d’une cinquième phase – postinstitutionnalisation – que nous appelons phase de la diffusion. L’émergence d’une communauté de pratique formée par le Gouvernement du Québec, les cégeps et la Fédération des cégeps aurait favorisé cette croissance, et la réorientation des objectifs gouvernementaux pourrait expliquer le recul récent des stratégies organisationnelles.

Mis à jour le 26 juillet 2018 à 12 h 10 min.