Dynamiques sociospatiales du quartier et parcours scolaires

Cette note de synthèse s’intéresse aux résultats de recherches théoriques et empiriques analysant l’influence des dynamiques sociospatiales des territoires et, plus particulièrement, aux effets de quartier sur les parcours scolaires des élèves. Si certains chercheurs se sont penchés sur l’influence des interactions sociales entre résidents et des caractéristiques socio-économiques observables des quartiers, d’autres se sont centrés sur les effets de la répartition de l’offre de formation sur un territoire donné, ainsi que sur les stratégies des familles pour accéder à des établissements de qualité. Bien que les auteurs adoptent des perspectives analytiques variées en fonction des contextes sociétaux et de leurs appartenances disciplinaires, les recherches présentent une relative convergence au sujet de l’existence d’un lien entre les parcours scolaires des élèves et certaines caractéristiques sociospatiales du lieu de résidence de leurs parents. La production et la reproduction sociales des inégalités scolaires ne sont pas seulement l’effet des disparités de ressources familiales (capital culturel, social et économique), mais également des caractéristiques du quartier de résidence ou de voisinage et de la répartition territoriale de l’offre de formation.

Ce contenu a été mis à jour le 1 février 2022 à 14 h 09 min.