Folksonomies de la pollution de l’air : sens commun et expertise dans une expérimentation citoyenne avec des microcapteurs par Florian Charvolin

Résumé

L’opposition entre sens commun et savoirs professionnels a été un thème investigué par les philosophes au cours du XXe siècle. À l’un on prête un savoir ample et par accointance, à l’autre une démarche spécialisée et la défense de frontières.  La question de l’air a été le théâtre d’une professionnalisation de sa mesure depuis 1945. Le projet Checkbox s’est attaché à une redécouverte du sens commun de la qualité de l’air à partir de l’organisation d’un prêt à un panel d’une soixantaine de particuliers, de microcapteurs particulaires (mesurant les PM1, PM2,5 et PM10), dans la région de Grenoble et d’Annonay en France.

La communication se concentrera sur les manières qu’ont eu les participant-es d’autoqualifier par des séquences de mots, leurs mesures lorsqu’ils téléchargeaient leurs données de microcapteurs, à partir de leur smartphone, sur la plateforme internet de l’association agrée de surveillance de la qualité de l’air régionale (Atmo Auvergne Rhône-Alpes), qui se charge de produire les statistiques officielles de la qualité de l’air. Ces « folksonomies » littéralement « normes vernaculaires » sont intéressantes comme un langage naturel par opposition à la statistique hiérarchique développée généralement par les Atmo. Elles désignent des intentions de mesure jouant sur la « variété » anecdotique et plurielle des tests de mesure, là où la statistique de l’air ne voit que la « variation » autour de consignes peu nombreuses, strictes et englobantes. À travers une exploration de ces folksonomies de l’air, leur diversité et les thèmes récurrents, on précisera ce savoir anecdotique de la qualité de l’air et comment il peut, en reconsidérant l’expertise des Atmo, permettre de refaire le lien, historiquement distendu par 75 ans de professionnalisation, entre les citoyens comme victimes de pollution et comme maîtres de la mesure de leur exposition.

Détails

Vendredi 24 septembre 2021, 12h45
En ligne, accès libre

à propos du conférencier

Florian Charvolin est directeur de recherche au CNRS en France et sociologue. Il a travaillé par le passé sur l’institutionnalisation de l’environnement et se consacre actuellement aux monitoring citoyen dans le domaine de la biodiversité et de la pollution de l’air. Parmi ses ouvrages : Florian Charvolin, Les sciences participatives au secours de la biodiversité (2019, éd. Rue d’Ulm) et Florian Charvolin et al., Un air familier ? Socio-histoire de la pollution atmosphérique (2015, Presses de l’École des Mines).

Ce contenu a été mis à jour le 21 septembre 2021 à 9 h 21 min.