L’épistémologie du biais et l’analyse aveugle en physique

RÉSUMÉ

Une bonne expérience scientifique porte plusieurs caractéristiques, selon lesquelles on inclut souvent l’évitement du biais éventuel de la part des chercheurs. De différents domaines ont développé des pratiques importantes pour protéger contre les biais, dont une des mieux connues serait celle des études cliniques en double-aveugle. Cependant, il existe très peu de recherches sur un sujet particulier, soit la pratique d’« analyse aveugle » en physique expérimentale. Étant donné que l’on se sert de ce terme pour plusieurs procédures dont chacune est adaptée pour un contexte différent, nous devrons établir clairement les objectifs. Nous allons donc commencer à identifier et catégoriser les types de biais que l’on peut corriger en utilisant ces méthodes afin d’avancer notre compréhension sur la notion d’objectivité.

CONFÉRENCIÈRE

Molly Kao est professeure adjointe au Département de philosophie de l’Université de Montréal. Ses travaux portent sur la philosophie des sciences, avec une spécialisation en histoire et philosophie de la physique. Elle s’intéresse aussi à l’épistémologie et à la théorie de la décision. Elle cherche à mieux comprendre les premiers stades de recherche d’une théorie scientifique en analysant les caractéristiques qui indiquent qu’une théorie ait un caractère prometteur, ainsi que les pratiques méthodologiques qui promeuvent le progrès théorique. Dans son enseignement, elle s’intéresse aussi à la logique et à la pensée rationnelle.

DÉTAILS

Date : 14 février 2020, 12h45-13h45
Lieu : Université du Québec à Montréal, pavillon Paul-Gérin-Lajoie, salle N-8510
Gratuit et ouvert à tou.te.s

TÉLÉCHARGER L’AFFICHE (PDF)

Ce contenu a été mis à jour le 15 janvier 2020 à 13 h 42 min.