Inclusion numérique, appropriation, participation : ce que l’usage des technologies peut faire au changement social

Proulx, S. (2015). Inclusion numérique, appropriation, participation : ce que l’usage des technologies peut faire au changement social. Dans F. Daghmi, F. Toumi et A. Amsidder (dir.), Médias et changements. Formes et modalités de l’agir citoyen (p. 23-45). Paris: L’Harmattan.

This content is not available in the selected language.

 

Cet  ouvrage  sinterroge  sur  les  liens  entre  médias  et  changements à partir des mobilisations sociopolitiques et  nouvelles  formes  de  lagir  citoyen  qui  ont  vu  le  jour  dans  des  contextes  fort  différents  :  en  Europe,  en Afrique, en Asie, en Amérique d u  N o r d  e t  e n  A m é r i q u e  d u  Sud. Il invite à penser diverses mobilisations citoyennes afin  de  mettre  en  perspective  leurs  similitudes  et  divergences, dune part, et leurs continuités et ruptures avec des mouvements de fond plus anciens, dautre part.

Les figures symboliques de ces mouvements incarnent des  revendications  culturelles,  socioéconomiques,  des  formes  de  participation  nouvelles  dénonçant  la  précarité,  le  manque  de  liberté,  de  démocratie,  dégalité sociale, despoir, etc.

Le point commun entre tous  ces  phénomènes  est  lusage  des  technologies  numériques comme outils daspiration au changement.

Cependant,  le  processus  de  changement  représenté  par ces modalités daction serait-il une énième illusion un  idéal  démocratique  dans  un  système  favorisant lusage  mercantile  des  traces  dutilisateurs  des  outils  numériques  ?  La  présence  dacteurs  aux  discours  souvent   contradictoires,   avec   un   investissement inégal,  dans  un  espace  symbolique  éclaté  peut-elle  favoriser  la  mise  en  place  dun  contre-pouvoir  et  conduire au changement ? Assistons-nous à lémergence dune  nouvelle  forme  de  démocratie  participative,  dorganisation du débat public, de gestion du territoire et   de   gouvernance   dont   les   modalités   seraient   différentes de laction « traditionnelle » ?

Cet ouvrage réinterroge de la sorte les phénomènes de  changement  pour  offrir  de  nouvelles  lectures  aux   processus   dengagement,   de   contestation,   de  lagir  citoyen,  de  «  révolution  »  numérique,  de  « contagion » médiatique, dinternationalisation de flux informationnels, de « durée de vie » des mouvements citoyens, de gouvernance, etc

 

Updated 19 July 2018 at 14 h 47 min.