Plus de religion = moins de science

This content is not available in the selected language.

*CHANGEMENT DE SALLE. L’ÉVÉNEMENT AURA LIEU AU N-M210*

RÉSUMÉ

Cette conférence présente les résultats d’une analyse comparative sur les liens entre les sciences et les religions. À partir d’analyses secondaires de données de sondages dans l’Union européenne (Eurobaromètres de 2005 et 2010) et aux États-Unis (Pew Research Center 2018), nous montrons que, quel que soit le pays considéré, plus les individus sont proches d’une religion, plus ils ont une attitude distante par rapport à la science. Cette prise de distance s’exprime d’une part par une variation très nette de la compétence scientifique. D’autre part, c’est l’ensemble des représentations des sciences qui est affecté par l’univers religieux des individus. Plus les individus adhèrent à une religion – et plus ils sont proches d’une religion – moins ils ont de connaissances scientifiques. Les Européens et les Américains les moins religieux sont aussi ceux qui ont des représentations les plus positives.

CONFÉRENCIERS

Yves Gingras

Yves Gingras est professeur à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Spécialiste d’histoire et de sociologie des sciences, il a fait paraître en 2016 un livre intitulé L’Impossible dialogue. Sciences et religions (Boréal, 2016).

Kristoff Talin

Kristoff Talin est chargé de recherche titulaire au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS/FRANCE) et au  Centre Lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques. Il travaille depuis de nombreuses années sur les valeurs des individus à travers des données de sondage.

DÉTAILS

Date : Vendredi 21 février de 12h45 à 13h45

Lieu : Université du Québec à Montréal, pavillon Paul-Gérin-Lajoie, salle N-M210

Gratuit et ouvert à tou.te.s

TÉLÉCHARGER L’AFFICHE

This content has been updated on 12 February 2020 at 15 h 44 min.