Pierre-Olivier Méthot

Professeur agrégé
Faculté de philosophie
Université Laval

Après avoir obtenu un baccalauréat et une maîtrise en philosophie à l’Université de Montréal, Pierre-Olivier Méthot a complété des études doctorales en cotutelle à l’Université d’Exeter et à l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques, à Paris. Avant de rejoindre la Faculté de philosophie de l’Université Laval, il a été chercheur à la Fondation Brocher ainsi qu’à l’Université de Modène et a effectué un stage postdoctoral à l’Institut d’histoire de la médecine et de la santé à l’Université de Genève. Il a enseigné la philosophie à l’Université d’Exeter, au Département des sciences biologiques de l’Université de Montréal de même qu’au Collège Jean-de-Brébeuf.

Ses travaux de recherche se développent selon deux axes complémentaires : philosophie et histoire des sciences biologiques et médicales. Jusqu’ici, les travaux historiques ont porté principalement sur les rapports entre la théorie de l’évolution et la médecine ainsi que sur les fondements de la bactériologie au 19e et 20e siècle. Les travaux philosophiques se concentrent, entre autres, sur le rôle des explications évolutives en sciences médicales, sur l’évolution des modèles et des théories en écologie et en épidémiologie, ainsi que sur la clarification et le changement conceptuel de notions telles que « virulence », « maladie », « santé », « pathogène », « maladies émergentes » et « pathocénose ». Il s’intéresse également à des questions plus générales en philosophie des sciences (styles de raisonnement, opérationnalisme) de même qu’à l’histoire de la philosophie des sciences. Il a notamment travaillé sur la méthodologie de l’histoire des concepts chez Georges Canguilhem et prépare actuellement un volume rassemblant des textes de l’historien et philosophe de la médecine Mirko D. Grmek (Fordham University Press). Pierre-olivier Méthot collabore également à la réalisation du prochain numéro de THEMA, la revue du Musée de la civilisation consacré à l’histoire des sciences. Enfin, ses travaux sur la virulence des maladies l’ont conduit à s’intéresser à la gouvernance des ‘technologies duales’ dans les sciences de la vie.

Thèmes de recherche et domaines d’intérêt

  • Évolution et médecine
  • Fondements conceptuels et histoire de la bactériologie médicale au 19e et 20e siècle
  • Individualité et individuation en biologie, concept de milieu, nature du vivant
  • Développement et régulation des technologies duales dans les sciences de la vie
  • Georges Canguilhem, Mirko Grmek et le développement de l’épistémologie historique
  • Modèles théoriques et changement conceptuel dans l’étude des relations hôte-parasite

Ce contenu a été mis à jour le 13 juin 2019 à 15 h 56 min.