Alexandra Bacopoulos-Viau

Chercheuse
Département d'histoire et études classiques
Université McGill

Historienne des sciences et de la médecine, Alexandra Bacopoulos-Viau s’intéresse particulièrement aux interactions entre les savoirs portant sur le psychisme (psychologie, psychiatrie, psychanalyse) et les pratiques culturelles du XIXe siècle à nos jours. Ses travaux portent ainsi principalement sur le développement de diverses cultures psychologiques mises en place, en France mais aussi ailleurs, au cours des deux derniers siècles : transformation du concept de soi, croisement des histoires de patients avec les récits qui en sont faits, circulation des discours et des pratiques « psy » dans l’imaginaire contemporain.

Des articles issus de ses recherches sur ces thématiques ont été diffusés dans des publications diverses : tant des revues spécialisées (Medical History, Revue d’histoire du 19e siècle, History of Psychiatry) que des ouvrages grand public (la revue Sciences humaines, le catalogue d’une exposition à la Maison de Victor Hugo à Paris).

Son manuscrit de livre en cours est basé sur sa thèse doctorale, complétée à l’Université de Cambridge et lauréate du prix de la meilleure thèse, octroyé en 2014 par le Forum for the History of Human Science (History of Science Society). Intitulé Scripting the Mind. Technologies of Writing and Selfhood in France, 1857-1930, l’ouvrage trace l’émergence et l’impact culturel de nouveaux modèles de l’esprit popularisés en France avant ladite révolution freudienne. En parallèle à ces recherches, Alexandra Bacopoulos-Viau a récemment codirigé avec Aude Fauvel un numéro spécial de la revue Medical History sur l’histoire de la psychiatrie racontée du point de vue de ceux que l’on a appelés les « fous ».

Ce contenu a été mis à jour le 18 septembre 2019 à 11 h 14 min.