Les Études philosophiques

L’autonomie épistémologique de l’analogie chez Leibniz

Christian Leduc, «L’autonomie épistémologique de l’analogie chez Leibniz», Les Études philosophiques, 3(163) (2016) pp.337-356.

Résumé

Français

Leibniz emploie des arguments par analogie dans une pluralité de domaines théoriques. Selon certains commentateurs, ces usages seraient à articuler autour du concept métaphysique d’expression : pour qu’une analogie soit valide, il faut la fonder sur un rapport de proportionnalité perceptive et expressive. Dans le présent article, il s’agit de donner plutôt une interprétation non-métaphysique de l’analogie chez Leibniz. Dans plusieurs contextes, il ne serait ni souhaitable, ni même possible de trouver un fondement métaphysique aux comparaisons analogiques. L’autonomie épistémologique de l’analogie serait par ailleurs un acquis des premiers textes de Leibniz et qui se répercuterait jusqu’aux œuvres de la maturité.

English

Leibniz uses arguments by analogy in a plurality of theoretical realms. According to some commentators, these uses would have to be articulated around the metaphysical concept of expression: in order for an analogy to be valid, it must be grounded on a perceptive and expressive relation of proportionality. This paper rather gives a non-metaphysical interpretation of analogy in Leibniz. In several contexts, it would be neither desirable, nor possible to find a metaphysical foundation to analogical comparisons. Besides, the epistemological autonomy of analogy would already be recognized in Leibniz’s early works and have consequences until the final years.

Mis à jour le 5 avril 2017 à 13 h 03 min.