«Merci, cher collaborateur…»

«Remercier ses collaborateurs, c’est souvent les priver d’un statut de coauteurs», a découvert Adèle Paul-Hus, doctorante à l’Université de Montréal.

Mis à jour le 5 juin 2017 à 14 h 52 min.