Le mythe du dialogue entre sciences et religions

Comment expliquer le retour en force, depuis les années 1980-1990, de la question des relations entre science et religion et des appels au « dialogue » entre ces deux domaines pourtant si éloignés par leurs objets et leurs méthodes? Face à la montée de mouvements religieux et spirituels néoromantiques qui rejettent les acquis des recherches scientifiques les mieux établies, l’historien des sciences Yves Gingras en appelle à prendre le parti de la raison.

Mis à jour le 7 novembre 2016 à 13 h 02 min.